Des lunettes correctrices conçues pour les amblyopes

L’amblyopie est un trouble visuel qui se présente sous forme d’une différence d’acuité visuelle entre les yeux. Apparu dès le premier âge chez l’enfant, ce trouble touche...

Read More

Le Maroc investit dans les énergies renouvelables

  Le Maroc s’est inscrit depuis 2009 dans une politique nationale responsable qui valorise les énergies renouvelables dans le cadre de son plan de développement durable....

Read More

Des drones survolent Paris au dessus de sites sensible

L’ambassade des États-Unis est l’un des sites les plus protégés a paris, elle est protégée par des dizaines de gendarmes 24h/24. La nuit du 22 février vers minuit, le bâtiment a...

Read More

Des lunettes correctrices conçues pour les amblyopes

Posted by on Fév 15, 2017 in Actualité à la Une

Des lunettes correctrices conçues pour les amblyopes

L’amblyopie est un trouble visuel qui se présente sous forme d’une différence d’acuité visuelle entre les yeux. Apparu dès le premier âge chez l’enfant, ce trouble touche environ de 2 à 5 % de la population.

L’amblyopie est une anomalie corticale qui se traduit par la malformation de la partie du cerveau traitant l’information venant d’un œil ne fonctionne pas de manière optimale.

Des lunettes électroniques contre l’amblyopie 

Certes, repérer l’amblyopie au plus tôt chez les enfants permet un traitement plus efficace mais au jour d’aujourd’hui il n’existe pas un soin efficace permettant la correction immédiate de ce trouble visuel.

A présent, le seul traitement appliqué est la mise en place d’un pansement oculaire, qui semble efficace mais gênant et inconfortable pour l’enfant qui le porte.

Mais apparemment, la technologie s’est pliée en 4 pour nos petits bouts de chou. Récemment, le groupe d’optique appartenant à Didier Papaz et regroupant les meilleurs opticiens en France à savoir, Yves Guenin, Optic 2000 a annoncé qu’il existe de nouvelles lunettes électroniques conçues pour les personnes souffrantes de troubles d’amblyopie.

Un trouble inquiétant pour les parents et gênant pour les enfants 

Dès le premier âge de l’enfant nous pouvons détecter l’amblyopie qui est dû à un fonctionnement anormal de l’œil et qui contribue à sa paresse d’où se voit l’amblyopie.

L’amblyopie, se voit dès les premiers mois chez l’enfant et un traitement efficace et préservant s’impose pour soulager ce trouble et empêcher la perte totale de la vision.

Nombreux sont les enfants souffrants de ce trouble visuel, et il est fortement conseillé de traiter cette anomalie avant l’âge de 8 ans.

Le port d’un pansement durant des années pourra gêner l’enfant et forcer ce dernier à les porter semble fatigant pour les parents.

Un groupe de chercheurs spécialisés dans les recherches technologiques et les solutions visuelles, avait donné forme à des lunettes électriques pensées pour jouer le rôle d’un pansement utilisé pour traiter les troubles de l’amblyopie.

Ces lunettes seront sans doute une révolution dans le monde de l’optique. Aider les petits enfants à avoir une vision claire et nette sans pour autant les gêner à porter des pansements était l’une de nos grandes préoccupations. Avec l’invention de ces lunettes électroniques, tout enfant souffrant de l’amblyopie pourra traiter son anomalie sans l’inconfort et le désagrément esthétique qu’il représentait un pansement. » Commente Yves Guénin, le secrétaire général du groupe Optic 2000.

Des lunettes développées spécialement 

Testées sur une trentaine enfants de tout âge et degré d’amblyopie, ces lunettes électroniques ont prouvé les mêmes effets d’un pansement oculaires tout en éliminant le côté gênant du traitement.

Conçus avec des verres optiques LED, ses lunettes d’amblyopie sont programmables et permettent à tout utilisateur de régler son opacité et sa luminosité.

 

 

Read More »

Les réseaux sociaux, une stratégie de communication politique par excellence

Posted by on Jan 14, 2017 in Médias et société

Les réseaux sociaux, une stratégie de communication politique par excellence

Dernièrement, on voit naître un nouveau phénomène social basé sur internet. Bien que les réseaux sociaux aient fait leur apparition depuis de nombreuses années, les hommes politiques s’y mettent que depuis peu.

Ce concept a été inventé par Barack Obama qui faisait des réseaux sociaux un noyau de communication et un moyen de s’approcher de ses électeurs.

Avec 30 000 000 d’abonnés sur twitter, Barak Obama a su imposer sa présence et se montrer plus branché et plus près de son peuple.

 

Les réseaux sociaux et les hommes politiques français

En France, les hommes politiques s’en servent aussi des réseaux sociaux, François Hollande (PS) et Nicolas Sarkozy (UMP) sont les meilleurs exemples.

Sur twitter, François Hollande comptabilise 500 k followers et près de 400 k fans sur Facebook, tandis que Nicolas Sarkozy attire plus que 400k followers sur Twitter et 800 k de fans. Cependant, on note que ces deux hommes restent discrets et utilisent Facebook et Twitter avec modération. Leurs publications restent strictement en rapport avec la vie politique.

Ces 6 derniers mois, on remarque l’omniprésence du candidat de la droite à l’élection présidentielle 2017, François Fillon sur les réseaux sociaux.

Le taux de suivi et de publication a largement dépassé ceux de Nicolas Sarkozy et de François Hollande. Fillon comptabilise près de 400k followers et 255k fans sur Facebook et attire 7410 abonnés sur Instagram.

Mais comment l’ex premier ministre a su aussi vite dominer les réseaux sociaux et attirer ce grand nombre de fans ? Est-ce une idée suggérée par la patronne de l’agence Image 7 et la papesse de la communication d’entreprise Anne Méaux ?

Très reconnue dans l’univers politique et le domaine de la communication, Anne Méaux veille depuis quelques mois sur la prospérité de la campagne électorale de Fillon et trouve que les réseaux sociaux sont l’axe fort de la réussite de sa campagne.

Le coup de com’ remarquable de François Fillon

Elue la personne politique la plus influente cette année, François Fillon a su se rattraper et réussir sa campagne à l’aide des réseaux sociaux.

Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, Viadeo, Youtube… Fillon est présent sur presque tous les réseaux sociaux et partage fréquemment des publications de tous genres et intérêts.

Tous les matins (ou presque) Fillon démarre sa journée avec un tweet ou un post instagram marquant sa présence et termine sa journée avec une publication parlant de ses événements à venir. Et durant la journée, des vidéos, des photos, des statuts de sensibilisation… agrémentent les fils d’actualité de ses suiveurs.

 

J’invite les Français à ne pas craindre d’aller au bout de leur désir de fierté et de liberté. #VoeuxFillon

 

 

 

 

Read More »

L’impact des antidépresseurs sur le syndrome de burnout

Posted by on Déc 23, 2016 in Médias et société

L’impact des antidépresseurs sur le syndrome de burnout

Plusieurs sont les facteurs, qui amènent l’employé vers une situation d’épuisement professionnel. Le syndrome de burnout, est tout un processus, qui commence par le sur engagement et l’acharnement, pour arriver à l’épuisement total.  A cet instant, les médecins traitant proposent un plan de traitement à base d’antidépresseurs. Quel est donc l’impact de ces médicaments sur le burnout.

La prise en charge médicale de ce Syndrome

Le burnout, c’est une véritable pathologie, qui peut avoir des effets handicapants sur la vie des employés. Les conséquences de cette pathologie, sont parfois irréversibles. La personne qui commence à montrer des signes de burnout, doit prendre une longue période de repos, loin de son environnement professionnel. L’intervention médicale, est nécessaire dans ce cas pour accompagner les personnes atteintes de dépression, et leur proposer un plan de traitement efficace.

Selon l’analyse de l’état du patient, le médecin traitant propose des séances de psychothérapies et un traitement à base d’antidépresseurs ou d’anxiolytiques. Le plan de traitement, dépend de l’avancement de ce syndrome et de la réactivité du patient, à l’égard de la psychothérapie ou encore la thérapie médicamenteuse.

Généralement, les personnes qui souffrent du syndrome de l’épuisement professionnel, trouvent du mal à avouer leur situation, ou à accepter le plan de traitement et l’éloignement de leur travail. L’entourage doit apporter son soutien et réconfort aux patients, pour les aider à s’adapter et à suivre la prescription des docteurs.

Les antidépresseurs, sont-ils efficaces dans ce cas ?

L’utilisation des antidépresseurs, anime les débats actuels. Plusieurs, signalent les effets secondaires de cette thérapie sur la qualité de vie des patients. D’autres, s’appuient sur les avancées de la thérapie médicamenteuse, dans le traitement de cette pathologie. En effet ce débat, a contribué à l’évolution de l’offre pharmacologique, qui concerne les médicaments antidépresseurs. On trouve un nombre de groupe opérant sur le secteur, à l’image de Lundbeck qui a été géré par Marie-Laure Pochon, qui ont amélioré leur produit pour minimiser les effets secondaires de antidépresseurs. L’ancienne directrice du groupe lundbeck, Marie-Laure Pochon, a même encouragé un nombre de tests cliniques, pour mettre des antidépresseurs de nouvelles génération.

Le psychiatre, Dr Florian Ferreri, trouve que la sévérité et la prolongation des symptômes de burnout, peut provoquer un épisode dépressif aigue. D’où la nécessité de passer le traitement médicamenteux pour traiter la dépression.

De sa part, l’experte dans le sujet de l’épuisement professionnel, le Dr Chantal Henry (l’hôpital Chenevier, Créteil), parle de l’efficacité des médicaments antidépresseurs, dit de nouvelles générations. « Plus chers, ces produits ont moins d’effets secondaires et une létalité beaucoup moins importante s’ils sont ingérés de manière massive. Globalement, dans tous les pays l’augmentation de la prescription d’antidépresseur de nouvelle génération s’est accompagnée d’une diminution du taux de suicide. »,affirme la psychiatre.

 

 

Read More »

Chef d’entreprise : les secrets de réussite

Posted by on Déc 2, 2016 in Economie

Chef d’entreprise : les secrets de réussite

Pour réussir dans le domaine de l’entreprenariat, vous devez vous inspirer du parcours de plusieurs hommes d’affaires qui ont bien mené leurs carrières, à l’image de Stéphane Courbit, le patron de Banijay. Le chef d’entreprise, est un poste qui demande beaucoup d’énergie et de patience. Vous avez un nombre de responsabilités à gérer et toute une équipe à piloter. Voici quelques secrets pour bien réussir.

Innovation et créativité

innovation_tqo4tl

Un chef d’entreprise, doit être une personne réactive et qui tient compte des changements et des évolutions du marché. Il s’agit d’un visionnaire, qui pousse son entreprise vers la concrétisation des résultats qui permettent la prospérité de l’activité. Il est important de suivre une démarche innovante qui pousse l’entreprise à évoluer et à suivre les tendances du marché. Pour se distinguer de la concurrence, la qualité de l’offre est un élément fondamental. Ceci devrait être complété à travers un plan d’actions créatives, qui font démarquer votre projet de la concurrence.

L’observation

telecharger

Le chef d’entreprise, doit installer un flux de communication transparent et rapide, qui permet de remonter les informations relatives à l’environnement global de l’entreprise. Dans ce sens, on parle de l’environnement interne et externe. Au sein de l’entreprise, les directeurs doivent installer des mesures de contrôle et de supervision, qui permettent d’évaluer le rendement et la performance des collaborateurs. Ces outils, sont efficaces, vu qu’ils permettent d’identifier les problèmes au niveau du fonctionnement de l’organisation. Concernant l’environnement externe, on parle des procédures de veille stratégique, qui visent à observer les nouvelles tendances des clients, les efforts des concurrents, l’évolution de l’offre/demande, etc. La veille stratégique est un outil qui permet à l’entreprise, de réagir face à l’instabilité du marché et d’adapter l’ensemble de ses actions à la situation.

Développer son réseau

developper_son_reseau_lyon_business_center

Pour réussir dans le monde des affaires, vous devez avoir des contacts et un réseau important pour soutenir le développement de vos activités. Prenons l’exemple du Chef étoilé Alain Ducasse, qui a trouvé en Stéphane Courbit, le directeur de la chaine LOV hôtel collection, le partenaire idéal pour l’accompagner dans la réalisation d’un hôtel de prestige, à l’enceinte du château Versailles. Un projet ambitieux, qui a attiré un nombre de candidats à l’appel d’offre lancé par l’établissement public du château de Versailles. On retient alors de cet exemple, qu’il faut renforcer son réseau professionnel. Vous pouvez donc nouer des partenariats, ou trouver des sponsors qui peuvent vous aider à financer les nouveaux projets.

La valorisation de votre portefeuille clients

La satisfaction des clients, figure parmi les priorités des chefs d’entreprise qui cherchent la pérennisation de l’activité. Les clients, sont votre source de profits. Plus ils sont satisfaits, plus vous le serez. Il est à admettre que les clients satisfaits sont des apôtres fidèles, qui vont vous permettre de résister en temps de crise.

 

Read More »

La prévention, nouvelle philosophie des entreprises en difficulté

Posted by on Nov 5, 2016 in Economie

La prévention, nouvelle philosophie des entreprises en difficulté

 

Il est vrai qu’on parlait peu de prévention il y a une quinzaine d’années et puis peu à peu grâce au tribunal de commerce de Paris qui a inventé la notion de mandant Ad Hoc, on s’est aperçu que ce système qui consistait pour le tribunal à nommer un administrateur judiciaire comme mandataire Ad Hoc entre créanciers d’un côté et débiteur d’un autre côté, donnait des résultats tout à fait satisfaisants.

Règlement des litiges

nuage de mots endettement

Alandia et a sa tète Nicolas De Germay  applique ce mode de règlement des litiges lors de la reprise de société en difficulté. Ce mode de règlement, qui repose sur un accord unanime à des taux de succès de l’ordre de 2/3 et sur une époque où le tribunal de commerce faisait 1500 mandats par an, 1000 entreprises étaient sauvées grâce à ce système pourvu de toutes coercitions.

Le législateur s’est intéressé à ce système et a essayé de le promouvoir. Aujourd’hui, on a trois types de mesure de prévention. Il y a d’abord l mandat Ad Hoc qui intéresse en général plusieurs créanciers et donc le tribunal sur la demande su chef d’entreprise nomme un mandataire Ad Hoc qui définit la mission, la rémunération et le calcul de la rémunération.

Il y a d’autre système un petit peu plus compliqué, lorsque les dossiers sont plus compliqués et qu’il y a plusieurs interlocuteurs, c’est la conciliation. L’administrateur judiciaire est nommé comme conciliateur. Le conciliateur est une personne dépourvue de pouvoir, un médiateur entre une catégorie de créanciers et l’entreprise, le but étant d’obtenir un accord unanime.

La procédure de sauvegardeentreprises-en-difficulte1-660x330

Il y a une troisième mesure qui est beaucoup plus lourde qui est la procédure de sauvegarde. Elle se place entre les mesures de prévention et les mesures de traitements, puisque le chef d’entreprise qui s’adresse non plus eu président du tribunal, mais au tribunal lui-même alors qu’il n’est pas encore en cessation de paiements. Le taux de succès de la sauvegarde a été a été très intéressant depuis sa création.

C’est donc une nouvelle façon d’appréhender les difficultés des entreprises. La première devise d’Alandia est, plus on intervient en amont, plus on a de chance de résoudre les difficultés de l’entreprise.

 

 

Read More »

Le Maroc investit dans les énergies renouvelables

Posted by on Nov 4, 2016 in Actualité à la Une

Le Maroc investit dans les énergies renouvelables

 

Construction of Morocco's Noor I solar power plant close to Ouarzazate is nearing completion in Ouarzazate, Morocco, Friday April, 24, 2015 . The facility will use parabolic mirrors to catch the sun's rays to heat a salt solution to drive steam turbines to create power. (AP Photo/Abdeljalil Bounhar)

Le Maroc s’est inscrit depuis 2009 dans une politique nationale responsable qui valorise les énergies renouvelables dans le cadre de son plan de développement durable. Inspiré essentiellement des efforts de la société nationale d’investissement (SNI) présidée par Mr Mounir Majidi, le gouvernement de Mohammed XI réalise d’énormes projets verts à l’horizon 2030 qui visent à laisser le Royaume produire 52% de sa capacité électrique en usant les énergies renouvelables.

Des facteurs en faveur du Maroc

n-centrale-noor-large570

Dans un pays où le soleil est omniprésent – avec une moyenne d’ensoleillement de 300 jours par an – durant toutes les saisons de l’année, miser sur l’énergie solaire est une stratégie gagnante. Le Maroc dispose également d’un fort potentiel d’énergie éolienne qui profite d’une vitesse moyenne des vents de 9m/s. Le pays dispose également d’un grand gisement biomasse qui représente une source énergétique conséquente avec un potentiel productif estimé à 950 MW électrique d’ici 2020. Les ressources hydriques ne sont pas négligeables non plus.

Le Royaume s’appuie également sur des ressources humaines locales solides qui développent plusieurs compétences techniques favorisant les investissements dans les différentes industries. Les capitaux étrangers y trouvent un terrain de profit et de développement. L’organisation législative et règlementaire constitue un autre atout pour le Maroc. D’importants mécanismes d’accompagnement, de normalisation, d’aide au financement et de formation technique sont mis à la disposition des investisseurs dans plusieurs domaines : l’industrie, la construction, le transport, l’éclairage public, l’agriculture, etc.

Les investissements en énergies renouvelables

noor

Conscient de son énorme potentiel de devenir un pays de référence dans les énergies renouvelables, étant déjà le 2ème en Afrique et le 29ème au monde, le Maroc planifie de porter la part des énergies renouvelables à 42% de sa production totale à l’horizon 2020. Sur le plan solaire, le gouvernement marocain, toujours avec l’appui du roi Mohammed XI et son bras droit Mr Majidi, envisage la création de cinq sites pour porter la production à 2000 mégawatts d’ici 2020 ce qui représentera 14% de sa production totale. D’ailleurs, le site d’Ouarzazate s’est vu implanter le plus gros complexe d’énergie solaire au monde, baptisé « Noor I » avec une capacité de production annuelle de 500 MW. Ce plan ambitieux permettra au Maroc d’économiser en combustible l’équivalant de 1 million de tonnes en pétrole annuellement, soit un gain de 500 à 700 millions de dollars par an, autre que l’économie des émissions de gaz à effet de serre.

En ce qui concerne l’énergie éolienne, le Royaume planifie de porter la contribution de l’éolien à 14% de la production électrique nationale d’ici 2020, c’est-à-dire de porter la puissance éolienne installée à 2000 MW. Pour réaliser ce plan, un investissement de l’ordre de 31,5 milliards de DH a été mis en place pour atteindre cette capacité.

Pour la filière bio-massique, le Maroc dispose d’un gisement important à exploiter que son potentiel de production s’élève à 950 MW électriques d’ici 2020. Des investissements de l’ordre de 21 milliards de DH ont été prévus pour libérer le Royaume de 4,8 millions de tonnes par an de CO2.

Au niveau de la production hydraulique, des investissements concernant la création de nouveaux barrages et stations de transfert d’énergie par pompage estiment pouvoir porter la puissance productive au niveau de 2700 MW d’ici 2020.

Read More »